De comble à baignoire douche sous pente

baignoire-douche-sous-pente-238x238Dans le cas où vos combles ne fournissent pas assez d’espace de vie, il est possible de les adapter pour en faire une baignoire douche sous pente. Comment réaliser un tel projet ? Il y a certaines règles et astuces à suivre.

 

Les éléments de base

En premier lieu, il s’agit de déterminer les éléments dont on a vraiment besoin pour la concrétisation du projet. Si une baignoire douche sous pente est composée de plusieurs éléments, il est important de considérer certains plus que d’autres dans la limite de nos possibilités.

Le bac à douche est l’une des pièces les plus importantes lorsque l’on commence l’installation. On peut choisir entre plusieurs modèles avec des prix variant de 40 à 600 euros. Ces prix changent en fonction du matériel et du style. En effet, on peut avoir recours aux matériaux lourds comme le marbre, le béton, ou encore aux matériaux légers comme le bois, le polystyrène ou l’acrylique. Quant au modèle, le receveur de douche extra-plat sera l’idéal pour une baignoire douche sous pente.

Après avoir choisi le bon bac à douche, il faudra se pencher sur les parois et la porte de douche. Il est important de choisir des éléments qui pourront s’adapter facilement à l’inclinaison de la pente de votre comble. L’idéal étant de faire appel à des services sur-mesure. Il est à noter qu’il faut à peu près une hauteur standard de 185 cm. La porte de la baignoire douche sous pente peut être battante, coulissante ou pivotante selon vos goûts. Cependant, pour l’aspect pratique, la porte coulissante sera la meilleure option pour ne pas accaparer trop d’espace.

 

Conseils pour une bonne résistance et une longue durée de vie

Après avoir choisi ces éléments, il est important de vérifier les conduites d’eau, les évacuations, l’aération de la baignoire douche sous pente et surtout l’étanchéité de tout l’ensemble. Il est donc primordial de voir le revêtement mural, le carrelage, ainsi que les jointures de plomberie pour ne pas avoir à faire à de mauvaises surprises après quelques mois d’utilisation. En règle générale, il est mieux de confier cette mission à un professionnel.

Succombez aux charmes de la Costa Brava, en Catalogne, pour y vivre ou y habiter

immobilier-empuriabrava-238x238Empuriabrava, au nord-ouest de l’Espagne, est une gigantesque marina avec près de 24 kilomètres de canaux navigables. Chaque année durant la période estivale, la ville est prise d’assaut par des touristes venant de toute l’Europe. Allemands, hollandais, russes, entre autres, y affluent. La ville est actuellement, comme dans presque toutes les localités espagnoles, devenue un emplacement de choix, notamment pour l’investissement dans le domaine immobilier. En effet, depuis quelques années, une chute des prix dans ce domaine a changé la donne. Habiter dans une villa, un appartement ou une maison à Empuriabrava est devenue chose courante car les opportunités ne manquent pas, aussi bien pour les locaux que pour les étrangers. Pourquoi saisir l’opportunité de vivre dans cette ville espagnole ?

Empuriabrava : soleil, plage et paysage exceptionnel, autant d’atouts pour plaire

Empuriabrava est une ville touristique, par excellence. Elle possède la plus grande marina de la mer méditerranée. On peut y trouver de nombreux ports de plaisance et, avec ces plages s’étendant sur de près d’un kilomètre et demi, la ville attire beaucoup. L’immobilier, ce sont des villas, des appartements ou des maisons avec le plus souvent vue sur la mer, la plage, les canaux ou le port. Ce qui devrait séduire plus d’un particulier souhaitant y vivre. Empuriabrava n’est pas seulement une ville pour des activités de vacances comme les sports nautiques, c’est aussi une ville riche culturellement et historiquement. On y trouve notamment les vestiges du château d’Empúries. A Empuriabrava, vous pourrez vous adonner à de multiples activités tout en profitant des charmes de la Costa Brava.

Avant d’acheter ou de construire à Empuriabrava, renseignez-vous auprès des autorités locales

Si vous souhaitiez devenir propriétaire d’un logement ou si vous désirez répondre à une vente, il vous sera nécessaire d’avoir des informations sur les étapes à suivre pour pouvoir acquérir un bien immobilier à Empuriabrava. Pour cela, il vous faudrait engager un avocat indépendant parlant aussi bien l’espagnol que votre langue maternelle. Vous pouvez dès maintenant vous renseigner auprès des agences immobilières de la ville.

Immobilier à perpignan : des prix en baisse !

immobilier-perpignan-238x238Idéalement située à proximité de la frontière espagnole, Perpignan est une ville du sud de la France qui a de nombreux atouts pour séduire les investisseurs immobiliers. En effet, après quelques années de hausses excessives, comme dans la majorité des villes du territoire, les prix de l’immobilier sont de nouveau accessibles et les opportunités d’achats sont d’actualités.

Perpignan, les prix baissent mais le marché immobilier reste fragile

A Perpignan, les prix de l’immobilier ancien comme neuf affichent plutôt une tendance à la baisse depuis quelques temps. Et si cela ne fait pas le bonheur des propriétaires vendeurs et des agences qui voient leur volume de transactions en recul, les acheteurs eux ont davantage le sourire. Effectivement, les prix étant à la baisse, nombreux propriétaires perpignanais ne veulent pas vendre, retarde le moment de vendre, ou ne veulent pas baisser leur prix pour s’aligner sur le marché, bloquant ainsi le marché immobilier.

Malgré tout, même si les prix à Perpignan baissent, la situation reste fragile. En effet, les prix sont plus bas mais le pouvoir d’achat des français aussi, il n’est donc pas si facile que cela d’investir actuellement. Et si nombreux acheteurs potentiels voient les prix des appartements et maisons en vente moins chers qu’en 2012, le budget pour acheter n’est pas forcément à disposition.

La baisse des prix laisse hésitant les perpignanais

Perpignan est pourtant une ville qui a tout pour séduire, un climat agréable, un proche bord de mer, l’Espagne à une cinquantaine de kilomètres et Barcelone à quelques heures à peine, et les Pyrénées non loin également.

La baisse des prix à Perpignan a enregistrée une chute d’environ 10% au cours de l’année 2012, et depuis le début 2013 elle continue vers le bas.

Immobilier à Perpignan : les prix baissent ! Si cette phrase aux allures de slogan publicitaire attire l’attention des acheteurs, ceux-ci restent hésitants ne sachant pas comment le marché immobilier va évoluer. La crise économique et immobilière rend les décisions d’achats moins spontanées. Ainsi il est fréquent de voir à Perpignan des biens immobiliers bien situés ne trouvant pas acquéreurs, malgré des prix raisonnables. Cette ville connait alors un stock conséquent de biens immobiliers de tous types disponibles, un marché qui dispose donc de belles opportunités en termes d’achat. Et comme dans toutes villes de Frances, les bonnes affaires partent vite !

Sur Perpignan, les quartiers actuellement les plus convoités sont le centre-ville, le Palais des Congrès au nord de la ville, et au sud le Moulin à Vent. En ville, le prix moyen de l’immobilier est de 1700€/m² pour les appartements et 2050€/m² pour une maison. Et pour ceux qui souhaitent se rapprocher du bord de mer, de petits villages tels que Canet-en-Roussillon affiches de belles propriétés en vente. Par contre, attention, les prix y seront bien entendu plus élevés qu’à Perpignan, et le mètre carré y est presque à 1000 euros de plus.

Quelle assurance emprunteur souscrire lorsqu’on est jeune ?

interrogation-gris-238x238Vous êtes jeune et souhaitez emprunter pour acheter votre premier logement ?

La souscription d’un crédit immobilier implique systématiquement celle d’une assurance emprunteur pour garantir ce prêt. Et en terme d’assurance de prêt, le choix ne manque pas.

L’assurance emprunteur pour les primo-accédants

Un jeune emprunteur accédant pour la première fois à la propriété est appelé un « primo-accédant ». Dans le cas où l’emprunteur n’a pas été propriétaire de sa résidence principale pendant les deux années qui précèdent la souscription du crédit immobilier, le terme « primo-accédant » est également utilisé.

Comme tout autre emprunteur, pour souscrire le crédit immobilier qui financera l’achat de son logement, le primo-accédant est tenu de garantir son prêt avec une assurance. Celle-ci peut être souscrite auprès de l’établissement prêteur ou auprès de la compagnie de votre choix. Et sur le marché, les offres pour les jeunes emprunteurs (moins de 40 ans) ne manquent pas. Cet type de couverture est bien souvent beaucoup moins coûteuse qu’une assurance emprunteur classique.

La délégation d’assurance

Faire une « délégation d’assurance », c’est souscrire un autre contrat d’assurance emprunteur que celui du prêteur. Avec la loi Lagarde du 1er septembre 2010, vous pouvez faire jouer la concurrence entre celle de l’organisme prêteur et celle proposée par les compagnies d’assurance. Et en prenant le temps de les mettre en concurrence, vous pouvez obtenir une assurance qui vous permettra d’économiser jusqu’à 50 % sur son coût et économiser ainsi sur le coût global de votre crédit immobilier.

Tarifs et garanties

Le tarif d’une assurance de prêt dépend avant toute chose de vos besoins en couverture. La classe des jeunes emprunteurs ne présentant généralement que peu de risques, ceux-ci peuvent le plus souvent bénéficier d’une protection performante à un tarif très attractif.

Les garanties de décès et de Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) sont les garanties de base. Vous devrez donc impérativement les souscrire. Ensuite, vous pouvez choisir de souscrire des garanties complémentaires comme l’incapacité de travail ou la perte d’emploi.

Quelle assurance emprunteur souscrire lorsqu’on est jeune ?

interrogation-gris-238x238Vous êtes jeune et souhaitez emprunter pour acheter votre premier logement ?

La souscription d’un crédit immobilier implique systématiquement celle d’une assurance emprunteur pour garantir ce prêt. Et en terme d’assurance de prêt, le choix ne manque pas.

L’assurance emprunteur pour les primo-accédants

Un jeune emprunteur accédant pour la première fois à la propriété est appelé un « primo-accédant ». Dans le cas où l’emprunteur n’a pas été propriétaire de sa résidence principale pendant les deux années qui précèdent la souscription du crédit immobilier, le terme « primo-accédant » est également utilisé.

Comme tout autre emprunteur, pour souscrire le crédit immobilier qui financera l’achat de son logement, le primo-accédant est tenu de garantir son prêt avec une assurance. Celle-ci peut être souscrite auprès de l’établissement prêteur ou auprès de la compagnie de votre choix. Et sur le marché, les offres pour les jeunes emprunteurs (moins de 40 ans) ne manquent pas. Cet type de couverture est bien souvent beaucoup moins coûteuse qu’une assurance emprunteur classique.

La délégation d’assurance

Faire une « délégation d’assurance », c’est souscrire un autre contrat d’assurance emprunteur que celui du prêteur. Avec la loi Lagarde du 1er septembre 2010, vous pouvez faire jouer la concurrence entre celle de l’organisme prêteur et celle proposée par les compagnies d’assurance. Et en prenant le temps de les mettre en concurrence, vous pouvez obtenir une assurance qui vous permettra d’économiser jusqu’à 50 % sur son coût et économiser ainsi sur le coût global de votre crédit immobilier.

Tarifs et garanties

Le tarif d’une assurance de prêt dépend avant toute chose de vos besoins en couverture. La classe des jeunes emprunteurs ne présentant généralement que peu de risques, ceux-ci peuvent le plus souvent bénéficier d’une protection performante à un tarif très attractif.

Les garanties de décès et de Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) sont les garanties de base. Vous devrez donc impérativement les souscrire. Ensuite, vous pouvez choisir de souscrire des garanties complémentaires comme l’incapacité de travail ou la perte d’emploi.

Quelles garanties pour un crédit immobilier : hypothèque ou caution ?

Pour obtenir un crédit immobilier, l’emprunteur est tenu de fournir une garantie importante, soit par un bien immobilier (garantie réelle) soit par une caution (garantie personnelle). La double garantie se rencontre parfois, c’est-à-dire l’hypothèque du bien immobilier (maison, terrain) assortie d’une caution solidaire.

Par ailleurs, il convient de noter la définition du crédit immobilier. Il s’agit d’un financement de prêt utilisé soit pour acheter un bien immobilier, soit pour opérer à une construction de maison, soit pour exécuter des travaux sur un immobilier déjà existant.

Le cas de l’hypothèque

En pratique, le crédit souscrit sert à financer l’acquisition du bien mis en hypothèque. En cas de défaillance du débiteur, le prêteur a le droit de mettre en vente le bien hypothéqué, pour se faire rembourser le crédit immobilier accordé. Pour conclure ce contrat, les deux parties procèderont à un acte notarié, les honoraires du notaire étant à la charge du débiteur. Par ailleurs, le contrat doit prévoir que l’établissement de crédit est le créancier privilégié pouvant bénéficier de la vente du bien immobilier, et cela avant tout autre éventuel créancier du débiteur.

En cas de rachat de dette ou de rachat de crédit, le nouveau créancier va rembourser le premier établissement de crédit. Concrètement donc, ce dernier aura été entièrement remboursé, et c’est le nouvel établissement financier qui va bénéficier du privilège de prêteur de deniers.

La garantie par cautionnement

Dans le cas présent, l’établissement de crédit accepte de prêter de l’argent au débiteur grâce à la garantie fournie par une société de cautionnement mutuel. La démarche, ici, est plus simple et généralement moins coûteuse. En effet, le prêt cautionné engendre moins de frais à la charge du débiteur, puisqu’aucun acte notarié n’est requis. Par ailleurs, à la fin du prêt, les frais engagés peuvent être récupérés par le débiteur pour une part importante (ce qui n’est pas le cas du prêt garanti par une hypothèque). Mais alors, de quelle manière la société de cautionnement mutuel peut-elle s’engager avec le débiteur ? En fait, le contrat de cautionnement spécifie que le bien immobilier ne peut être mis en vente, excepté le cas du remboursement intégral du crédit.

Prêts immobiliers : les taux remontent dans certaines banques

Les taux restent toujours au plancher concernant les crédits immobiliers. Pourtant, selon les observateurs, quelques banques ont rehaussé légèrement les leurs durant ce mois de février.

Quelques banques pionnières

À condition d’avoir un dossier bien ficelé, les prêts immobiliers destinés aux particuliers affichent en ce moment des conditions sans précédent, avec des taux d’intérêt au plus bas. Des taux fixes qui ont encore chuté, pour se retrouver dans une moyenne de 3,10 % sur 15 ans, 3,40 % pour une durée de 20 ans et 3,77 % sur 25 années.

Toutefois, certaines banques ont révisé ces taux à la hausse, une première depuis six mois. Ces hausses sont de l’ordre de 0,05 à 0,20 point. En parallèle, les taux d’emprunts d’État ont augmenté à 2,25 % en février, par rapport au plancher de 1,94 % en décembre.

Selon le directeur général de Meilleurtaux, il ne serait pas judicieux de s’attendre à ce que la tendance haussière soit générale.

Les renégociations se font nombreuses

Les particuliers, attirés par cette tendance, sont aujourd’hui tentés de renégocier leur crédit immobilier en cours et les dossiers de renégociation d’emprunt se font de plus en plus nombreux.

Le courtier explique qu’un écart de taux considérable est requis pour que le projet puisse aboutir, soit entre 0,80 et 1 point, ou alors que le crédit soit à une échéance de départ longue et à un montant important.

En moyenne, les crédits immobiliers en rachat chez le courtier sont d’une valeur de 150 000 euros pour une échéance restante de 15 ans en général.

Stabilité prévue pour 2013

Selon Joël Boumendil, numéro un du groupe ACE, la stabilité prévue des taux pour l’année 2013 maintiendra la tendance au rachat de crédits pour les mois à venir.

Le courtier en crédit immobilier a annoncé que les meilleurs taux fixes étaient dans une moyenne de 2,60 % sur 10 ans, 2,85 % sur 15 ans, 3,05 % en 20 ans et 3,40 % sur 25 ans, hors assurances. Par ailleurs, certains professionnels du domaine ont remarqué des écarts de taux d’une région à une autre.

Une nouvelle plateforme qui séduit les cadres et les entrepreneurs

Le site icicredit.com, plateforme innovante et gratuite où il est possible d’interroger toute banque du marché, séduit les cadres et les entrepreneurs qui ne souhaitent pas faire appel à un courtier, mais faire leurs démarches eux-mêmes, à l’aide de l’outil.

Prêts immobiliers : les taux remontent dans certaines banques

Les taux restent toujours au plancher concernant les crédits immobiliers. Pourtant, selon les observateurs, quelques banques ont rehaussé légèrement les leurs durant ce mois de février.

Quelques banques pionnières

À condition d’avoir un dossier bien ficelé, les prêts immobiliers destinés aux particuliers affichent en ce moment des conditions sans précédent, avec des taux d’intérêt au plus bas. Des taux fixes qui ont encore chuté, pour se retrouver dans une moyenne de 3,10 % sur 15 ans, 3,40 % pour une durée de 20 ans et 3,77 % sur 25 années.

Toutefois, certaines banques ont révisé ces taux à la hausse, une première depuis six mois. Ces hausses sont de l’ordre de 0,05 à 0,20 point. En parallèle, les taux d’emprunts d’État ont augmenté à 2,25 % en février, par rapport au plancher de 1,94 % en décembre.

Selon le directeur général de Meilleurtaux, il ne serait pas judicieux de s’attendre à ce que la tendance haussière soit générale.

Les renégociations se font nombreuses

Les particuliers, attirés par cette tendance, sont aujourd’hui tentés de renégocier leur crédit immobilier en cours et les dossiers de renégociation d’emprunt se font de plus en plus nombreux.

Le courtier explique qu’un écart de taux considérable est requis pour que le projet puisse aboutir, soit entre 0,80 et 1 point, ou alors que le crédit soit à une échéance de départ longue et à un montant important.

En moyenne, les crédits immobiliers en rachat chez le courtier sont d’une valeur de 150 000 euros pour une échéance restante de 15 ans en général.

Stabilité prévue pour 2013

Selon Joël Boumendil, numéro un du groupe ACE, la stabilité prévue des taux pour l’année 2013 maintiendra la tendance au rachat de crédits pour les mois à venir.

Le courtier en crédit immobilier a annoncé que les meilleurs taux fixes étaient dans une moyenne de 2,60 % sur 10 ans, 2,85 % sur 15 ans, 3,05 % en 20 ans et 3,40 % sur 25 ans, hors assurances. Par ailleurs, certains professionnels du domaine ont remarqué des écarts de taux d’une région à une autre.

Une nouvelle plateforme qui séduit les cadres et les entrepreneurs

Le site icicredit.com, plateforme innovante et gratuite où il est possible d’interroger toute banque du marché, séduit les cadres et les entrepreneurs qui ne souhaitent pas faire appel à un courtier, mais faire leurs démarches eux-mêmes, à l’aide de l’outil.

Les gabions entrent dans nos jardins

Les pierres et les grillages font désormais partie des éléments décoratifs de notre espace extérieur. En effet, avec le succès du gabion, nos jardins se parent de structures en matière brute qui se marient bien avec un univers verdoyant et boisé. Quels en sont les différents modèles ? Quelques éléments de réponse.

Qu’est ce que le gabion ?

C’est une cage conçue avec un treillis métallique galvanisé en alliage zinc et aluminium. Le gabion peut prendre plusieurs formes et c’est pour cette raison qu’il a plusieurs utilisations. Si, à l’origine, le gabion était destiné à des travaux de soutènement, nous le retrouvons désormais sous forme de murs et murets, de barbecues ou encore de pots de jardins. De plus, le prix d’un gabion varie entre 30 euros et 300 euros selon leur forme.

Les murs de clôture

Pour qu’une belle harmonie règne dans notre jardin, vous pouvez opter pour de grandes façades en gabion pour bâtir vos murs de séparation.  Faisant également office de brise vue, ils sont rapides et faciles à monter et peuvent même devenir des murs végétaux. Il faut savoir que le gabion s’achète vide et que le choix des pierres vous appartient. Vous pouvez ainsi varier le type et la forme du matériau de remplissage pour une meilleure adaptation  à l’esthétique générale du lieu.

Les colonnes et les bacs à fleurs

Vous pouvez décorer avec originalité nos cours et jardins avec des belles tours élevées en leur centre ou avec des jardinières aux formes variées. Plus particulièrement, les spirales aromatiques sont très prisées grâce à leur côté à la fois esthétique et pratique. Elles peuvent contenir plusieurs sortes de plante. Que celles et ceux qui préfèrent les  formes classiques se rassurent, les pots de fleurs en gabion se déclinent également en  modèle circulaire, conique ou carré.

Les barbecues

Les gabions sont parfaitement adaptés aux coins barbecue car ils sont très résistants à la chaleur. Leur installation ne pose pas de difficultés particulières et ils présentent l’avantage de pouvoir être érigé en hauteur. Ainsi surélevés, les barbecues en gabion sont bien plus pratiques lors de leur usage.

Les serres et les pergolas

Grâce à leur modularité, les gabions sont de plus en plus utilisés pour la conception d’abris extérieurs. Nos jardins sont mis en valeur par ces jolis coins abrités en pierres brutes et qui ne nécessitent quasiment pas d’entretien. Néanmoins, si vous souhaitez rendre cet endroit plus fleuri, vous pouvez orner les murs avec des plantes et des fleurs. Dans ce cas, il est nécessaire de prendre soin des végétaux en les débroussaillant et en les taillant régulièrement.

Un guide gratuit pour négocier son crédit immobilier au meilleur taux

Un guide édité par le site innovant icicredit.com

La plateforme innovante nommée icicredit.com vient de mettre en ligne son nouveau guide gratuit destiné à tous ceux qui envisagent de réaliser un prêt immobilier pour financer l’acquisition de leur futur logement. Pour rappel, ce site soutenu par Oseo Innovation et cofinancé par l’Union Européenne permet aux français de faciliter et d’accélérer leurs démarches de recherche de financement auprès des banques gratuitement, en leur permettant de déposer leur dossier électronique en ligne puis d’inviter les banques de leur choix, parmi toutes celles présentes sur le marché, à venir le consulter.

Négocier un prêt immobilier se prépare

Qu’il s’agisse de financer sa résidence principale, sa résidence secondaire, ou même des travaux d’amélioration, ce guide devrait apporter une aide précieuse aux futurs emprunteurs. Le guide n’est pas un recueil d’informations sur les différents types de prêts immobiliers qui coexistent en France, mais bien un guide pratique qui apporte des informations, conseils et aides méthodologiques sur la façon de bien négocier un crédit immobilier auprès des banques. C’est en lisant ce document que l’on comprend la nécessité de bien préparer son intervention et d’agir justement avec méthode.

De nombreux thèmes pratiques pour ne rien laisser au hasard

Pour la plupart d’entre nous, négocier consisterait à “ne rien lâcher”. Et pourtant, c’est tout l’inverse que nous apprend ce guide. C’est en effet après avoir parcouru la partie relative à “comment négocier le meilleur taux de crédit auprès des banques” que l’on apprend au contraire que la négociation est affaire de contreparties. On y apprend également à bien analyser une proposition de financement. Le guide fournit même un tableau pour bien comparer les offres des banques.

Ce guide révèle de nombreux autres informations pratiques très utiles pour tous ceux qui s’apprêtent à réaliser un emprunt immobilier. Que vous soyez débutant ou aguerri, immo-mag.fr vous en conseille la lecture.

Pour le télécharger gratuitement, rendez-vous sur : Le guide du crédit immobilier.